pyaf créations graphiste alpilles

L’AGENDA SORTIE ET ÉVÉNEMENTS
100% PAYS D’ARLES

Festivals, spectacles, expos, traditions et plein d’autres Idées Sortie
à découvrir sur Alpilles, Crau, Camargue, Durance et Montagnette

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

87ème Cocarde d’Or 2019
Arènes d’Arles

1er juillet 2019

La Cocarde d’Or rassemble sur la piste l’élite de la course Camarguaise 

Comme chaque année, le premier lundi du mois de juillet célèbre les raseteurs les plus émérites ainsi que les meilleurs taureaux cocardiers de la région lors de la très attendue Cocarde d’Or. La 87ème édition aura lieu cette année le lundi 1er juillet 2019.

Course camarguaise la plus prestigieuse, la Cocarde d’Or réunit chaque année dans les arènes d’Arles les meilleurs raseteurs du Trophée des As. Rêve absolu de tous les raseteurs, c’est l’épreuve reine de la bouvine. Elle apporte gloire et admiration à son vainqueur car c’est aussi la plus difficile à remporter avec sur la piste les taureaux les plus fougueux, les plus rapides mais aussi les plus intelligents de toutes les manades du sud de la France.

cocarde d'or 2019 Arles tauromachie

La course camarguaise, une tradition locale datant du 15ème siécle

Avant la course, en provenance des prés des manades, les taureaux arrivent aux arènes au cours de l’Abrivado, accompagnés par les gardians à cheval.
Au sein de l’arène, la course est précédé par le défilé des raseteurs, la capelado. L’arrivée du taureau dans l’arène est annoncée par un air de trompette, et après une minute laissée au taureau pour qu’il puisse prendre ses repères dans l’arène, une deuxième sonnerie de trompette est jouée et les raseteurs peuvent alors débuter leurs rasets. Assistés de leurs tourneurs et en nombre restreint en fonction de la taille des arènes, ils disposent d’un temps limité pour récupérer avec leur crochet les glands, ficelles et cocardes fixés préalablement sur la tête des taureaux et remporter les points et les primes qui y sont associés.
Pour chaque taureau, le jury marque les points de chaque raseteur. Le vainqueur de la course est le raseteur ayant marqué le plus de points.
La course camarguaise est un jeu sans mise à mort où seul les raseteurs risquent leur vie.
À la fin de la course, le retour aux prés se fait au cours de la Bandido.

course camarguaise arles camargue provence

Image du site arles-info.fr

Raseteurs, les virtuoses de l’arène 

Sportifs de haut niveau, le raseteur professionnel suit un entraînement quotidien. Il porte une tenue blanche. À l’aide d’un crochet, il affronte le taureau au cours du raset afin de glaner les attributs primés qui sont au nombre de trois : la cocarde, ruban attaché à l’aide d’une ficelle sur le haut du front du taureau et au centre, deux glands, qui sont des pompons de laine blanche accrochés à la base de chaque corne, ainsi que la ficelle, enroulée autour de la corne. Le gain de ces attributs permet au raseteur d’accumuler des points et de gagner de l’argent puisque les attributs sont « primés ».
La course camarguaise est un sport de très haut niveau, elle présente moins de danger que la corrida mais n’en reste pas moins risquée. Le raseteur s’entraîne dans des écoles taurines. Chacun d’entre eux travaillent indépendamment les uns des autres mais sont assistés de coéquipiers appelés tourneurs. Parmi les raseteurs les plus célèbres on peut citer : Rey, Fidani, Volle, Soler, Castro, Chomel, Allouani.

 

NOS BONNES ADRESSES SUR ARLES ET LA CAMARGUE

 

Le taureau cocardier, l’autre star de la piste

L’animal porte ici le nom de cocardier, c’est en effet lui qui porte la Cocarde. De race camarguaise, il est plus petit, plus nerveux et plus rapide que les taureaux espagnols. Le taureau est ici une véritable vedette, son nom apparaît sur les affiches annonçant les différentes courses, bien plus en évidence que les noms des raseteurs. Les taureaux les plus émérites pendant la course remportent eux aussi un prix : le Biòu d’or. Goya, le plus célèbre d’entre-eux et issu de la manade Laurent, a même une statue à son nom à Beaucaire dans le Gard. 
Si l’animal se trouve blessé à cause d’un coup de crochet mal ajusté, les raseteurs en informe la présidence, qui suspend alors la course. Le manadier vient juger de la blessure et décide si son animal poursuit la course ou non.
À la fin de chaque course, le taureau regagne ses prés physiquement intact, et restera au repos au moins 15 jours avant sa prochaine course.

>>> Billetterie à retrouver sur la page des Arènes d’Arles.

Et pour en savoir plus sur les fêtes de village en Camargue et dans les Alpilles, rendez-vous sur notre page Férias et Traditions du Pays d’Arles


Pour rester informé de l’actualité du Pays d’Arles, retrouvez nos reportages sur
The Good News et n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Instagram !